fbpx
ASSOCIATION ENTRE LA QUALITÉ DE VIE LIÉE À LA SANTÉ ET LA SÉVÉRITÉ DE LA DÉFICIENCE VISUELLE CHEZ LES INDIVIDUS DE 40 À 64 ANS : CONCLUSIONS DU BEHAVIORAL RISK FACTOR SURVEILLANCE SYSTEM ENTRE 2006 ET 2010
CREWS JE, CHOU CF, ZACK MM, ZHANG X, BULLARD KM, MORSE AR, SAADDINE JB.
Sponsor/Institution: Centers for Disease Control and Prevention
Publication: Ophthalmic Epidemiology

Publié en 2016

Principaux constats :

  • Cette étude a pour objectif d’étudier le rapport entre la qualité de vie liée à la santé (QdVLS) et la sévérité de la déficience visuelle chez les personnes de 40 à 64 ans.
  • L’étude a utilisé les données transversales du BRFSS (Behavioral Risk Factor Surveillance System) obtenues entre 2006 et 2010 afin d’étudier six mesures de la QdVLS : la santé auto-déclarée, les jours de mauvaise santé physique, les jours de mauvaise santé mentale, les jours de limitation des activités, la satisfaction de vivre et le handicap.
  • Dans l’ensemble, 23 % des participants ont déclaré une certaine difficulté visuelle, tandis que 16,8 % ont déclaré une difficulté visuelle modérée à sévère.
  • Les personnes de 40 à 64 ans présentant une déficience visuelle modérée/sévère ont déclaré des jours de mauvaise santé physique, de mauvaise santé mentale et de limitation des activités plus fréquents (≥ 14) au cours des 30 derniers jours, ainsi qu’une plus grande insatisfaction, un handicap plus important et une santé moins bonne par rapport aux personnes ayant déclaré une déficience visuelle nulle ou faible.
  • Après le contrôle des covariables (âge, sexe, état civil, race/ethnie, éducation, salaire, état, année, assurance maladie, maladie cardiaque, AVC, infarctus, indice de masse corporelle, activités de loisir, tabagisme et coûts des soins médicaux) et la comparaison aux personnes sans déficience visuelle, les personnes présentant une déficience visuelle modérée/sévère étaient plus susceptibles d’avoir une santé fragile/moyenne, une insatisfaction et des jours de mauvaise santé physique, de mauvaise santé mentale et de limitation des activités plus fréquents.
  • Le rapport concluait qu’une faible QdVLS était fortement associée à une déficience visuelle modérée/sévère chez les personnes âgées de 40 à 64 ans.

Pour accéder au rapport : https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/09286586.2016.1168851?journalCode=iope20

Pour télécharger le rapport complet : The Association of Health-Related Quality of Life with Severity of Visual Impairment among People Aged 40–64 Years: Findings from the 2006–2010 Behavioral Risk Factor Surveillance System (Association entre la qualité de vie liée à la santé et la sévérité de la déficience visuelle chez les individus de 40 à 64 ans : conclusions du Behavioral Risk Factor Surveillance System entre 2006 et 2010)

VISION IMPACT INSTITUTE NEWS

WeChat QR Code

«»