fbpx
Les activités en plein air réduisent la prévalence de myopie chez les enfants
Rose, K.A., Morgan, I.G., Ip, J., Kifley, A., Huynh, S., Smith, W. et Mitchell, P.
Publication: Ophthalmology

Publication en 2008.

Principaux points :

  • Cette étude visait à évaluer la corrélation entre la distance de travail de près, moyenne et les activités en plein air avec la prévalence des cas de myopie chez les enfants d’âge scolaire.
  • Cette étude transversale comprenait deux échantillons d’âge en provenance de 51 écoles de Sydney sélectionnées selon une méthode aléatoire par grappes.
  • Cette étude a examiné 1 765 enfants de 6 ans et 2 367 enfants de 12 ans.
  • Des niveaux plus élevés d’activités en plein air ont été associés à un plus grand nombre de réfractions hypermétropes et moins de cas de myopie chez les collégiens de 12 ans.
  • Les élèves qui combinaient des niveaux élevés de travail de près et des niveaux faibles d’activité en plein air présentaient la plus petite réfraction moyenne hypermétrope (+0,27 D ; intervalle de confiance à 95 % [IC], 0,02-0,52).
  • Les élèves qui combinaient des niveaux faibles de travail de près et des niveaux élevés d’activité en plein air présentaient la plus grande réfraction moyenne hypermétrope (+0,56 D ; IC à 95 %, 0,38-0,75).
  • Des associations importantes de protections avec une activité en plein air accrue ont été vues pour les tiers les plus bas (P = 0,04) et moyens (P = 0,02) du travail de près.
  • L’étude montre que plus ils passent de temps à l’extérieur, moins les enfants sont susceptibles de développer une myopie et plus la réfraction moyenne hypermétrope est importante.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à l’article complet : http://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(07)01364-4/abstract

Cet article a été identifié comme une référence pour une revue systématique mandatée par le VII (Visual Impact Institute) sur l’impact des erreurs de réfraction non corrigées chez les enfants. 

VISION IMPACT INSTITUTE NEWS

WeChat QR Code

«»