S’unir pour le changement

Au cours des derniers mois, l’équipe du Vision Impact Institute a été très affairée. Tout en poursuivant notre action de sensibilisation sur l’impact des erreurs de réfraction non corrigées dans le monde et les avantages d’une bonne santé visuelle, nous avons consacré beaucoup de temps à œuvrer avec d’autres organisations pour faire évoluer la situation dans ces domaines, dans tous les pays du monde. L’une de ces organisations, VOSH International, a pour mission de « garantir la vue à chacun des habitants de notre planète » et offre des solutions de correction de la vue à des populations des quatre coins du monde, par l’intermédiaire d’optométristes bénévoles œuvrant pour leur propre communauté ou en dehors de celle-ci. Nous avons pu constater nous-mêmes l’excellence du travail de Salud Digna, une association à but non lucratif qui parvient à faire évoluer la situation concernant les soins médicaux et ophtalmologiques au Mexique au sein de cliniques pluridisciplinaires. Le VII continue de former des partenariats avec ce type d’associations afin de leur fournir les preuves dont elles ont besoin dans le cadre de leurs activités de plaidoyer.

En octobre dernier, j’ai eu l’honneur de participer à la réunion des membres du conseil de l’International Agency for the Prevention of Blindness (IAPB, Agence internationale pour la prévention de la cécité) à Pékin. L’IAPB et d’autres organisations se sont lancées dans une entreprise courageuse, soutenue par l’Organisation mondiale de la santé, visant à réduire les cas évitables de cécité et de déficience visuelle de 25 % d’ici 2019. Pour atteindre cet objectif, nous devons travailler tous ensemble pour que les professionnels soient mieux formés et la population mieux éduquée, afin d’augmenter considérablement le nombre d’opérations de dépistage déployées dans le monde entier.

Au cours de cette semaine, une conférence de presse a été organisée pour présenter le rapport du professeur Li Ling sur les soins de santé visuelle en Chine. Son étude est axée sur la perte de productivité que génère l’absence de correction des problèmes de vue, en tenant compte des coûts médicaux et de rééducation, de la perte de main-d’œuvre et des indicateurs de qualité de vie. Nous sommes impatients de proposer l’accès à cette étude sur notre site prochainement. J’ai également eu le privilège de présenter des informations factuelles sur la Chine et le contrôle de la myopie, ainsi que de faire une annonce qui me rend très heureuse devant les médias chinois : le site VisionImpactInstitute.org est désormais entièrement traduit en chinois !

Aujourd’hui, la Chine est le plus grand marché au monde pour l’ophtalmologie en termes de volume, puisque près de 57 % de sa population doit corriger sa vue. Parmi les 1,39 milliard de personnes de langue maternelle chinoise dans le monde, 618 millions, soit deux fois la population des États-Unis, sont des utilisateurs actifs d’Internet en Chine. Le Vision Impact Institute estime que le meilleur moyen de sensibiliser la population chinoise et de l’encourager à faire examiner leurs yeux est de communiquer à ce sujet directement en chinois et via leur canal de communication favori, c’est-à-dire Internet. Nous devrions également disposer d’une version portugaise du site d’ici fin 2016.

Comme toujours, la priorité du VII reste l’impact de l’erreur de réfraction non corrigée (ERNC). Or il est devenu parfaitement apparent au cours de l’année dernière que les organisations et autres acteurs impliqués dans la cause de la santé visuelle se focalisent de plus en plus sur l’ERNC et la prévention de la cécité évitable. C’est pourquoi j’ai été invitée à rejoindre un groupe de travail de l’IAPB qui s’intéresse tout particulièrement à l’ERNC. Imaginez un instant ce que nous pouvons faire collectivement si nous poursuivons nos efforts pour une meilleure correction et protection de la vue, en répondant aux besoins des 2,5 milliards de personnes privées de correction optique. Les études montrent qu’un effort collectif permettrait de réduire la prévalence de maladies à long terme telles que la cataracte et le glaucome, simplement en fournissant des corrections optiques à ceux qui en ont besoin. Rejoignez-nous et aidez-nous à donner la parole à la vision !

Categories

Archive

RSS