Rétrospective de l’année 2017

Bien qu’il soit difficile de résumer tout le travail réalisé cette année, je retiens avant tout cinq moments forts. Ces accomplissements ne sont pas le fruit de nos seuls efforts, mais de diverses collaborations, et vont servir de tremplin à notre travail durant l’année 2018.

1. Initiatives sur la sécurité routière en cours en Inde

En Inde, nous continuons de concentrer nos efforts sur l’amélioration de la sécurité routière et de la vue des conducteurs. Une étude récente a montré qu’en Inde, les conducteurs dont les résultats aux examens visuels étaient inacceptables avaient un taux d’implication dans des accidents de la route de 81 %, soit un taux 30 % plus élevé que les conducteurs dont la vision était bonne. Derrière ces chiffres se trouvent des personnes qui souffrent d’une mauvaise vue et des conséquences néfastes en matière de sécurité routière.

En février dernier, j’ai rencontré des représentants du gouvernement et des cadres dirigeants de sociétés privées afin de discuter de la nécessité d’inclure les examens de vue aux conditions préalables à l’obtention d’un permis de conduire pour les véhicules commerciaux. Ces discussions nous ont amenés à mettre au point une vidéo de formation à la conduite des véhicules commerciaux, basée sur des études sélectionnées par le VII. Cette vidéo a récemment été approuvée par le MORTH, ministère indien du transport routier et des autoroutes. La vidéo sera utilisée dans tous les centres de formation des conducteurs du pays afin d’enseigner aux conducteurs de véhicules commerciaux l’importance de faire examiner leurs yeux.

Par ailleurs, lors du Congrès mondial d’Optométrie d’Hyderabad, le VII a accordé son soutien à un partenariat entre la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et Essilor, qui s’engagent conjointement à promouvoir le rôle de la vision en matière de sécurité routière. Nous saluons ce partenariat pour ses efforts de promotion de la vision comme l’un des piliers de la sécurité routière à l’échelle mondiale.

2. Le projet « Kids See : Success » en bonne voie dans le New Jersey

Nous sommes fiers de poursuivre notre participation au projet Kids See: Success, un partenariat visant à promouvoir une intervention précoce en matière de santé visuelle auprès des enfants, actuellement mis en œuvre dans l’État américain du New Jersey. Dans le cadre de ce projet, l’objectif de VSP, d’Optometry Giving Sight et du VII est de fixer une nouvelle norme en matière de santé visuelle des enfants, afin que chaque enfant puisse bénéficier d’un examen ophtalmologique complet avant l’entrée à l’école maternelle. En mars dernier, j’ai eu l’opportunité de témoigner devant le New Jersey Legislature’s Joint Committee on the Public Schools (Commission mixte de l’Assemblée législative du New Jersey sur les écoles publiques) au sujet de l’impact d’un mauvais accès aux soins ophtalmologiques sur les enfants scolarisés. La question a de nouveau été examinée une fois la période électorale terminée dans le New Jersey et nous continuons de progresser. Nous sommes impatients d’aider tous les enfants des écoles maternelles du New Jersey à commencer leur scolarité sur un pied d’égalité.

3. De nouvelles études réduisent les écarts à l’échelle mondiale

Est-il avantageux de distribuer des lunettes prémontées aux enfants en Inde ? Quel est l’état actuel de la santé visuelle au Mexique ? Ce ne sont là qu’un échantillon des nombreuses questions auxquelles nous avons pu apporter une réponse par l’intermédiaire de notre base de données d’études sur la vision, qui comporte une sélection de plus de 260 études. La recherche reste l’un des principaux leviers de notre action et un outil essentiel dans notre travail de promotion et de sensibilisation. De fait, en septembre dernier, les résultats préliminaires d’une étude soutenue par le VII et menée en Inde par le Central Road Research Institute sur la vision des conducteurs a permis d’attirer fortement l’attention des médias et d’inciter le gouvernement à agir. Cela illustre parfaitement le fait que la recherche et le travail de sensibilisation permettent bien d’induire des changements.

4. Un site Internet en français pour élargir notre public

En août, nous avons lancé une version française de notre site Internet afin de toucher un public encore plus large. Le monde compte plus de 220 millions de francophones : il était donc impératif de chercher à atteindre les personnes influentes en matière de santé visuelle dans leur langue maternelle. Ceci est particulièrement vrai en Afrique, le français étant l’une des langues principales dans plus de 25 pays du continent, qui abrite à lui seul plus de la moitié de la communauté francophone mondiale et fait état d’importants besoins en matière d’accès aux soins ophtalmologiques. Avec l’ajout d’une version française, notre site Internet est désormais disponible en cinq langues dont l’anglais, l’espagnol, le chinois et le portugais.

5. Nos partenaires médiatiques et les acteurs influents en matière de santé visuelle diffusent notre message

Nos partenaires médiatiques continuent de jouer un rôle essentiel dans la sensibilisation du public sur l’importance d’une bonne santé visuelle dans le monde entier. Nous remercions notamment The Hill, The Huffington Post, ET Healthworld, CBS, Times of India et Hindustan Times, parmi tant d’autres. Merci à vous également, qui comptez parmi les quelques 2 000 acteurs influents en matière de santé visuelle qui nous suivent sur les réseaux sociaux et se sont abonnés à notre bulletin d’information.

Les succès remportés en 2017 sont encourageants ; pourtant, ils ne sont qu’un tout petit aperçu de nos projets pour l’avenir. La lutte pour notre cause est loin d’être finie, mais nous avons la solution en main. Les changements constants en termes de mode de vie, de démographie et d’évolution des systèmes de santé exigent que nous poursuivions notre action. Seule la collaboration entre les individus, les organisations, les communautés, etc., nous permettra d’apporter un changement exploitable au monde qui nous entoure. Ensemble, continuons à faire entendre la cause des déficients visuels en 2018.

 

Categories

Archive

RSS