La vue investit le centre de la scène

Cette période de l’année est très active pour la communauté des spécialistes de la vision. La Semaine nationale de la santé oculaire au Royaume-Uni, la conférence de l’EVER (European Association for Vision and Eye Research), la conférence de la vue et de l’automobile aux États-Unis et la conférence Envision viennent toutes de s’achever. En outre, la Journée mondiale de la vue a remporté un grand succès dans le monde entier ce mois-ci. Notre vue est un outil incroyablement précieux tout au long de notre vie. Il est donc capital de susciter une prise de conscience concernant le rôle important de la vue et l’intérêt qu’il y a à étudier la vision et à la protéger.

Le mois de septembre dernier était dédié à la sécurité oculaire dans le sport, car on estime que les blessures à l’œil survenue lors d’activités sportives coûtent, aux États-Unis seulement, environ 175 millions de dollars par an et 100 000 visites annuelles chez un médecin. De toutes les visites au service des urgences liées à une blessure à l’œil, 31 % sont survenues lors de la pratique d’un sport.

Malheureusement, les plus touchés par les blessures à l’œil pendant une activité sportive sont les enfants et parmi eux les garçons sont cinq fois plus susceptibles de recevoir une blessure à l’œil ; les sports les plus dangereux en la matière étant le baseball et le basketball aux États-Unis. Une étude parue dans le British Journal of Ophthalmology place le football au premier rang des sports provoquant des blessures de l’œil au Portugal, en Norvège, en Israël et en Grande-Bretagne.

Les visières de protection portées par les joueurs de hockey sont un exemple parfait des mesures qui permettent de prévenir (dans 90 % des cas) la plupart des blessures et d’économiser des sommes importantes (10 millions de dollars économisés chaque année depuis l’introduction du port obligatoire d’une visière de protection).

De nombreux documents circulent sur les moyens de prévenir les blessures à l’œil dans le cadre des pratiques sportives. Par exemple, le National Eye Institute (Institut américain de l’œil) offre un excellent document de référence pour tous ceux qui se passionnent pour cette question.  En outre, Prevent Blindness America dédie une page de son site à ce sujet. La Coalition to Prevent Sports Eye Injuries (Coalition pour la prévention des blessures à l’œil lors des pratiques sportives), la résolution de l’AOA sur les blessures à l’œil lors des pratiques sportives et leur déclaration de politique commune œuvrent toutes pour la prévention des blessures sportives à l’œil. En mettant en œuvre certaines de leurs recommandations, les yeux des enfants (et des adultes) seraient protégés et les coûts réduits.

Le Vision Impact Institute réunit des données sur l’impact socio-économique des déficiences visuelles dans le monde et nous ne cessons d’ajouter de nouvelles études à notre bibliothèque en ligne. Si vous avez connaissance d’autres études estimant le coût des problèmes de vue, n’hésitez pas à me contacter. Si vous avez des commentaires sur ce qui a été dit ci-dessus, n’hésitez pas à en faire part à notre communauté sur visionimpactinstitute.org/research. Nous mettons également à votre disposition des supports qui vous aideront à créer des présentations sur le thème de l’économie de la vision. N’hésitez pas à me contacter pour en faire la demande (communitymanager@visionimpactinstitute.org).

La recherche sur la vision humaine est indispensable pour comprendre ce que nous pouvons faire pour améliorer notre vue, prévenir l’apparition de déficiences et éviter les coûts associés aux problèmes de vue.

Categories

Archive

RSS